1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Congrès de Grenade

 

L’arrivée  chantante des chœurs fait planer un incroyable tintamarre aux abords des églises. Quelques habitants et touristes se mêlent à nous, intrigués tout d’abord, puis heureux d’entendre nos chants et de prier avec nous.

Mercredi 11 juillet, 16h

A peine arrivés à destination, nous sommes immédiatement frappés par la formidable organisation mise en place par nos amis espagnols pour ce Congrès de Grenade vers lequel nous sommes 3000 à avoir convergé. Des guides, tous bénévoles, nous attendent dans le hall de nos hôtels respectifs, et dès lors, ils seront à nos côtés jusqu’à la dernière minute pour nous conduire à travers la ville. Juste le temps de déposer nos valises, et nous voilà partis derrière nos bannières, abrités du soleil sous de jolis chapeaux galonnés de rouge, pour la cérémonie d’ouverture dans les arènes, « la Plaza de Toros ».  C’est toute l’Espagne, son folklore et ses traditions rassemblés dans cette cérémonie, qui donnent le LA et la couleur de cette semaine ; la France est déjà bien loin.

 Assis sur les gradins brûlants de soleil, nous découvrons, ravis et étonnés, dans un joyeux et improbable mélange, le flamenco, Saint Dominique Savio, patron des Pueri Cantores, porté en une procession qui n’en finit pas, l’Ecole espagnole d’équitation dans une démonstration magistrale, et, bien entendu, des chants, des discours, des applaudissements, la « Olla »… C’est la fête.

 

Jeudi 12 juillet, 9h

Ce matin,  Messe des Nations pour tous les participants. Celle des Français est prévue dans la Basilica de Nuestra Señora de las Angustias (Notre Dame des Angoisses, Sainte Patronne de Grenade). Nous sommes heureux de découvrir tous les chœurs français qui ont fait le voyage et d’unir nos voix. Les enfants sont sidérés par la richesse de la décoration des églises espagnoles, et il est très amusant de les entendre, à chaque nouvelle église visitée, pousser des « wouahhhh », la bouche ouverte et l’œil rond, puis la surprise passée, déclencher frénétiquement leurs appareils photographiques, devenus pendant leur séjour de véritables extensions greffées à leurs mains.

 

Jeudi 12 juillet, 17h

Dans une chaleur accablante, nous démarrons l’ascension qui nous conduit vers l’Alhambra, l’une des sept nouvelles merveilles du monde.  Arrivés devant l’une des entrées, les enfants repèrent une fontaine salvatrice, et improvisent l’inévitable bataille de bouteilles d’eau qui leur fait oublier l’effort qu’ils viennent de fournir. Les heures qui suivent sont un enchantement. La soirée est réservée aux Pueri Cantores, et des guides dévoilent à chaque chœur, dans sa langue, les innombrables beautés de ce lieu hors normes. La visite terminée, assis sur les murets qui bordent le palais, nous regardons Grenade à nos pieds, dans la lumière déclinante, équilibre prodigieux de constructions blanches et roses au milieu des tâches sombres des ifs. Sur le chemin du retour, nous entendons s’échapper par les portes d’églises bondées les voix des Petits Chanteurs de quelques chœurs d’exception qui offrent aux habitants de Grenade des concerts de très haute tenue.

Lire la suite...

Facebook

Nous suivre

    

Trouver un choeur

Carte France

Partenaires

Informations